0

Impressionnantes et instructives fortifications d'Aigues-Mortes

Mis à jour : il y a 4 heures



Durant notre périple dans le sud à la recherche de notre bateau, nous avons fait un détour par Aigues-Mortes, comme nous en rêvions depuis longtemps.


Les fortifications sont très impressionnantes, tant par leur grandeur que par leur état remarquable. Elles nous ont donné l'occasion de revoir l'histoire de saint Louis et des croisades.



Car c'est saint Louis (Louis IX) qui fit construire les remparts d'Aigues-Mortes. Le royaume de France n'ayant pas d'accès à la Méditerranée (la Provence, et donc le port de Marseille, ne faisant pas partie du royaume de France), saint Louis souhaitait se doter d'un port méditerranéen afin d'améliorer le commerce des produits orientaux (épices, soie...) et de se débarrasser de l'emprise des marines italiennes pour le transport des troupes pour les croisades.


Pour cela, il obtint des moines de l'Abbaye la ville et les terres alentour par échange de propriétés. Il construisit une route entre les marais et y bâtit la tour Carbonnière pour servir de tour de guet et ainsi protéger l'accès à la ville. Il construisit ensuite la tour de Constance pour abriter sa garnison.


Saint Louis devint ainsi le premier roi de France à bénéficier d'un port d'embarquement au sud. Entouré de marais et d'étangs résultant de bras morts que le Rhône a laissé derrière lui au fil des crues, ce port est donc en eaux stagnantes d'où le nom d'Aigues-Mortes qui signifie « eaux mortes » en occitan (Aigas Mòrtas). Il n'y a jamais eu d'eaux vives à Aigues-Mortes.


La cité médiévale d'Aigues-Mortes était à la fois porte du royaume, gardienne des activités portuaires et symbole de la puissance capétienne.



C'est d'Aigues-Mortes que Louis IX partit pour la septième croisade, en 1248, et la huitième et dernière croisade, en 1270, pour Tunis, où il mourut.


Son fils, Philippe III le Hardi, poursuivit la construction des remparts en 1272 pour ceinturer complètement la ville. En 1278, Philippe le Hardi fit d’Aigues-Mortes le seul point d’entrée des marchandises sur le territoire français : quiconque voulait commercer avec le royaume devait passer par ce port !


Les travaux d'Aigues-Mortes ne s’achevèrent que 30 ans plus tard grâce à Philippe IV le Bel, petit-fils de saint Louis, qui utilisa le site fortifié pour y incarcérer les Templiers, dans la tour de Constance.



La ville est reliée par un canal à la Méditerranée. Peu à peu ensablée, Aigues-Mortes transforma ses tours en prisons. Après la révocation de l'édit de Nantes en 1685, on y emprisonnait les protestants.

La ville connut une nouvelle expansion à partir de 1875 avec la création d'un vignoble à l'abri du phylloxéra et la mode des bains de mer.



Nous nous sommes longuement promenés dans la cité, entre les remparts chargés d'histoire, ce qui nous touche toujours beaucoup.


Dans l'église Notre Dame des Sablons, nous avons découvert les reliques de saint Louis qui ont beaucoup impressionné les enfants.



Et nous nous sommes longuement arrêtés sur la place principale, la place Saint-Louis, cœur touristique de la cité. Nous avons passé un moment agréable, au bord de la fontaine, devant la statue de saint Louis, œuvre de James Pradier en 1849 qui impose véritablement la présence de sain Louis dans la ville.





Pour en savoir plus, en famille...

Pour compléter cette visite, nous avons trouvé de nombreuses informations sur la ville, son histoire et la région sur ce site très riche.


Et nous avons regardé ces deux vidéos passonnantes :


- L'émission Visites privées : « Saint Louis à Aigues-Mortes ».




- Et cette vidéo, « Aigues-Mortes, la cité mal fortifiée ? », dénichée dans cet article très instructif sur l'histoire d'Aigues-Mortes.





Informations pratiques


Toutes les informations sont ici et .


----------------


Merci d'avoir lu cet article !


Il vous a plu, vous a été utile ? Nous vous invitons à rejoindre notre aventure et à soutenir notre association L'Ancre et les Voiles en vous abonnant à nos pages sur les réseaux sociaux :

Facebook

YouTube

Instagram

et/ou à notre newsletter en bas de cette page.


Ces soutiens sont très encourageants pour nous. Ils nous permettent de continuer à partager nos carnets de voyages (articles, BD, vidéos, fiches pédagogiques...) en open source, pour qu'ils profitent au plus grand nombre, et à mener à bien le projet L'Ancre et les Voiles !


Merci et à bientôt ! 🙏😀

© Tous droits réservés - 2021
contactez-nous
  • Facebook - White Circle
  • Blanc Icône YouTube
  • Blanc Icône Instagram