La vie connaît toujours le chemin

Depuis qu'Eagle est à l'eau le temps a semblé comme suspendu. Sans doute parce que nous avons dû accueillir beaucoup de nouveautés...


Des sensations !

Après presque 9 mois passés à sec, sur un bateau et non plus une maison mais en conservant des sensations de terriens, autant dire que les deux jours de mistral à 50 nœuds que nous avons essuyés ont bousculé nos sensations ! Jours et nuits ont été secoués, bruyants et Agathe a presque eu le mal de mer.


Et encore, nous sommes sur un cata, le roulis est donc très relatif...

Anne, qui passe beaucoup de temps à préparer son bac français sur son bureau dans sa cabine, s'est sentie vraiment mal et a donc peiné à travailler ce qui l'a beaucoup contrariée et inquiétée parce que ses épreuves se déroulant dans 3 semaines ce n'est pas le moment de faire une pause...

Nos chattes aussi ont montré leur surprise, complètement anéanties pendant plusieurs jours, comme droguées, et sidérées quand Eagle se balançait brusquement.


Heureusement le mistral s'est arrêté comme si on avait appuyé sur un bouton, laissant place à la pétole : Eagle est maintenant presque aussi immobile qu'à sec !



Un contre coup digne de ce nom !

Les nouvelles sensations rajoutant une couche à la décompression post mise à l'eau, nous avons vraiment accusé le coup !

Les 1er jours, c'était surtout Ivan, qui a beaucoup dormi, et Agathe et Claire, qui ont été malades : gros rhume sinusite toux...


Agathe et Naïa sonnées (Agathe m'a donné son accord pour partager cette photo sinon je ne le ferais pas)


Puis mon tour est venu... Si vous réussissez à voir mes story, vous le savez : je n'ai pas été aussi malade depuis belle lurette et commence tout juste à récupérer grâce aux antibiotiques, comme Claire chez qui ça ne s'améliorait que trop peu. Et je crois bien que nous allons devoir emmener Agathe, chez le médecin aujourd'hui car son état qui s'était amélioré semble évoluer en otite. Et Antoine aussi qui a beaucoup de fièvre. Et Anne aussi. Bref, l'hécatombe ! (Trouver un médecin dispo et pas loin était une vraie galère donc pour ceux qui séjourneront à Port Navy Service et qui en auraient besoin n'hésitez pas à nous demander).


Cette arrêt forcé me confirme que ces derniers mois et années ont été vraiment trop intenses. La construction d'un tel projet représente un véritable engagement sur tous les plans depuis 7 ans en parallèle de la vie et des lourdeurs du quotidien d'une grande famille.


La résistance et la résilience ont décidément leurs limites et le corps sait bien les exprimer... Oui, le « mal a dit »...


Et le sachant, j'avais anticipé qu'il nous faudrait nous poser après cette étape de la mise à l'eau, projetant de ne rien faire sur Eagle durant ce long week-end de l'ascension, de nous aérer la tête, de nous balader dans le coin, de nous reposer. Bon... apparemment ça n'aurait pas suffit ! Il fallait un truc plus radical, plus marquant !


Mon mental, qui semble toujours tout savoir, a essayé de me faire croire que cette maladie en valait moins la peine que quelques jours de vacances et qu'elle représentait un souci. Certes il a de bons arguments :

- j'étais censée me reposer mais en fait cette maladie, tellement inconfortable et douloureuse, m'a vraiment empêchée de dormir et en a rajouté une couche à ma fatigue,

- j'ai été totalement inopérationnelle pendant 5 jours, alors que j'ai encore tellement à faire sur Eagle d'ici lundi, date à laquelle nous larguerons les amarres avec un moniteur qui nous aidera à prendre Eagle en main 3 jours durant (avec tous nos aléas nous avons déjà repoussé 3 fois ce rdv et maintenant nous n'avons plus le choix des dates).


Nous allons donc devoir partir sans avoir pu faire tout ce que nous espérions...

Mais c'est comme ça. Et si c'est comme ça c'est pour une bonne raison.

Mon mental se trompe. Tout est toujours juste, parfait. « La vie connaît toujours le chemin », pour reprendre l'expression de notre cher parrain Vincent Houba.


J'accueille et accepte donc une nouvelle fois ce qui se présente à nous. J'adore cet exercice finalement : faire un pied de nez à mon mental, ne pas écouter cette petite voix-là !


Et puis pour lundi, je ferai de mon mieux, le plus important étant de récupérer au maximum ma forme, notre forme à tous.


Bon, avec tout ça je vous laisse imaginer que l'ambiance à bord n'ait pas été la plus idyllique qui soit depuis une semaine !! Mais là aussi on accueille, on essaye de composer avec les besoins et les humeurs de chacun. Bienvenue dans la vie en bateau !


Du coup j'en ai encore écrit des tartines ! Je vous épargne ce que je voulais partager de nos « tout de même quelques avancées » depuis la mise à l'eau. Je le ferai dès que possible. Et sinon RDV en story sur Facebook ou Instagram (lien sous ce billet) pour les petites nouvelles quotidiennes.


Énormes bises à tous les équipiers. Je vous espère en meilleure forme que nous !








La publication sur Facebook :



-----------------


Merci d'avoir lu cet article !


Il vous a plu, vous a été utile ? Nous vous invitons à rejoindre notre aventure et à soutenir notre association L'Ancre et les Voiles en vous abonnant à nos pages sur les réseaux sociaux :

Facebook

YouTube

Instagram

et/ou à notre newsletter en bas de cette page.


Si souhaitez soutenir notre association L'Ancre et les Voiles dans ses actions grâce à un don unique ou récurrent c'est ici.


Ces soutiens nous permettront de maintenir nos partages gratuits pour qu'ils puissent être accessibles au plus grand nombre.


Merci et à bientôt ! 🙏😀