Saint-Tropez, « fille de la mer »


Après les deux jours que nous avons passés à Brégançon, nous avons fait une belle navigation, un peu mouvementée par les nombreux bateaux à moteurs qui envahissent le coin, avec une halte d'une nuit devant le Cap Taillat, où le vent soufflait très fort, vers le golfe de Saint-Tropez.



Le cap Taillat vu de notre mouillage

Le golfe de Saint-Tropez était une destination importante pour moi : sorte de pèlerinage sur le lieu de vacances de mon enfance avec mes grands-parents qui possédaient une maison à Sainte-Maxime, construite par mon arrière-grand-père. Y arriver par la mer avec Eagle a été très touchant.



Pourtant, ayant l'image du Saint-Tropez moderne médiatique, agité, superficiel, Ivan n'était pas très emballé d'y aller, d'autant plus que les mouillages étaient peu nombreux et peu réputés, mais j'avais réussi à le convaincre.


Il n'a pas été déçu.

Les enfants non plus.


Une fois arrivés, nous avons mouillé à côté de Saint-Tropez, dans la baie des Canoubiers, face aux pins et à la célèbre Madrague, discrète, de Brigitte Bardot.



Depuis ce mouillage, nous avons assisté à des couchers de soleil de l'autre côté du golfe absolument incroyables. Nous ne nous lassons pas de ces spectacles chaque soir différents...





Le soir même de notre arrivée, laissant l'annexe sur la plage, nous avons gagné Saint-Tropez à pied par le chemin du littoral qui offre une promenade charmante et des points de vue magnifiques sur la baie des Canoubiers et le golfe.


Ce chemin du littoral nous a conduits directement dans le quartier de pêcheurs, le quartier de la Ponche, si pittoresque, simple, coloré, reculé, ignoré, calme, loin de l'image bling bling qu'Ivan avait de Saint-Tropez...



Le lendemain, nous y sommes retournés en annexe, par la mer donc, qui nous offrait une très jolie vue sur le village, à l'aller comme au retour.



Nous sommes rentrés par le port où nous avons laissé notre toute petite annexe à côté des gros bateaux et avons déambulé le long des quais du port, face aux énormes yachts qui contrastent avec la simplicité et le charme du village et des quelques bateaux de pêcheurs qui restent amarrés sur un quai. C'était intéressant que les enfants voient tous ces bateaux de luxe, démesurés, disproportionnés, utilisant scandaleusement des litres et des litres d'eau en pleine alerte sécheresse pour l'entretien et l'éclat de leur pont. Cela nous a ouvert de belles discussions...



Un autre jour encore, nous avons exploré les hauteurs et l'histoire de Saint-Tropez, « la fille de la mer », en grimpant vers la Citadelle et en visitant le musée d'histoire maritime qu'elle abrite depuis quelques années.



Depuis là-haut, les vues sur Saint-Tropez et le golfe sont fantastiques.



Visite instructive et ludique sur l'histoire du village, le système défensif de la citadelle, la pêche (notamment à la madrague, cet énorme filet pour la pêche au thon), le cabotage, les coraux et les éponges (dont Saint-Tropez était un grand centre de pêche), la construction navale, les grands marins tropéziens (dont Suffren fait partie), la plaisance...


Nous avons adoré !



Et adoré plus encore la découverte de la légende de Saint-Tropez... Parce que nous aimons les légendes ici... La connaissez-vous ?


Elle raconte que tout commence avec le chevalier Torpès de Pise, ou Torpez, officier et intendant du palais de l'empereur romain Néron. Après avoir été supplicié et décapité sur les ordres de ce dernier pour avoir refusé d'abjurer la foi chrétienne (à l'époque les Chrétiens étaient encore très peu nombreux), son corps est mis dans une barque avec un chien et un coq chargés de le dépecer. Ils seront tous trois conduits par les courants marins jusqu'aux rivages du lieu qui va devenir Saint-Tropez et Torpès deviendra ainsi le saint protecteur du village. Depuis 1558, les traditionnelles bravades de Saint-Tropez mettent à l'honneur chaque année leur saint patron.


Lorsque nous avons quitté notre dauphin (voir ce post), nous avons hésité quelques minutes à l'appeler Torpès, parce que l'histoire de ce chevalier n'est pas très rigolote, c'est le moins qu'on puisse dire... Mais c'était comme écrit qu'il nous fallait l'appeler ainsi... Et après plus amples recherches une fois notre dauphin nommé, je comprends mieux pourquoi ! : nous avons découvert que Saint-Tropez est également le protecteur des marins !! Magie ! C'est une évidence, notre Torpès n'est décidément pas venu pas hasard, ce dernier jour avant notre départ, pas venus nous dire au-revoir pour rien, au moment de lever l'ancre pour la traversée vers la Corse. Quel signe pour cette première traversée, pour notre grand voyage...

J'adore !

Gratitude et émotion, merci la Vie ! ❤️



Ah ! J'oubliais ! Nous avons évidemment dégusté l'incontournable tarte tropézienne. Mais pas n'importe laquelle : l'originale, cette de son créateur, le pâtissier Micka. Un souvenir d'enfance pour moi, que j'étais si contente de faire découvrir à mes gourmands. Miam !





Pour en savoir plus, en famille...


Pour compléter cette découverte nous avons regardé ces trois vidéos qui ont bien complété ce que nous avions appris sur place et même davantage :


- Des Racines et Des Ailes - La véritable histoire de Saint-Tropez :



- Reportages et investigations - Saint Tropez, histoire secrète d'un petit port de pêche, documentaire remarquable :


- Une vidéo rigolote et très instructive sur la légende de Torpès et les bravades :




Informations pratiques


- Pour la visite de la citadelle c'est ici

- Le site officiel de la ville de Saint-Tropez

- Un peu plus sur l'histoire de Torpès ici et

- Pour aller à Saint-Tropez en navette maritime c'est par les bateaux verts

- Et voici le site de la tarte tropézienne qui raconte l'histoire de sa création


----------------


Merci d'avoir lu cet article !


Il vous a plu, vous a été utile ? Nous vous invitons à rejoindre notre aventure et à soutenir notre association L'Ancre et les Voiles en vous abonnant à nos pages sur les réseaux sociaux :

Facebook

YouTube

Instagram

et/ou à notre newsletter en bas de cette page.


Si souhaitez soutenir notre association L'Ancre et les Voiles dans ses actions grâce à un don unique ou récurrent c'est ici.


Ces soutiens nous permettent de maintenir nos partages gratuits pour qu'ils puissent être accessibles au plus grand nombre.


Merci et à bientôt ! 🙏😀